Le Carême à Saint Mathieu


Le Carême à Saint Mathieu

Intention de prière
         Pendant ce Carême ayons à cœur de porter dans nos prières notre Mère la Sainte Eglise et la France.

Le chemin de Croix
         Chaque vendredi de Carême, les quatorze stations du
chemin de Croix sont parcourues et méditées à Saint-Matthieu à 18h00.
Une indulgence plénière de l’Eglise est attachée à ce pieux exercice, aux conditions habituelles.
(Être en état de grâce ; refuser tout attachement au péché même véniel ; accomplir l’œuvre prescrite dans le temps prescrit ; confession sacramentelle au moins 8 jours avant ou 8 jours après ; avoir communié le jour même ; prier aux intentions du Souverain Pontife).

Aumône de Carême
         Comme chaque année, nous vous proposons de prendre une soupe à la salle paroissiale de Saint Matthieu après l’adoration (20h00) chaque vendredi de Carême afin d’allier le jeûne à l’aumône et d’offrir ainsi l’argent que nous aurions dépensé dans un repas, pour les chrétiens d’Orient.

Les règles du jeûne et de l’abstinence
         Le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint sont les deux derniers jours de jeûne et d’abstinence imposés par l’Eglise. Il serait dommage de ne pas les observer comme il se doit.
         N’oublions pas pour autant que tout le temps de Carême est un temps de pénitence où nous aurons à cœur d’une manière particulière de nous adonner à la prière, de pratiquer des œuvres de piété et de charité, de renoncer à nous-mêmes en remplissant plus fidèlement nos obligations propres et en sachant offrir quelque chose pour nos péchés.
         Il est bon de prendre, dès le premier jour, au moins une résolution pour vivre ce temps de pénitence, concrètement.
         «Sont tenus par la loi de l’abstinence [s’abstenir de viande], les fidèles qui ont quatorze ans révolus ; mais sont liés par la loi du jeûne tous les fidèles majeurs jusqu’à la soixantième année commencée.» (Canon 1252)
         L’abstinence est prescrite tous les vendredis de l’année (à moins d’un jour marqué comme solennité) mais le jeûne et l’abstinence sont observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint.
         « La loi du jeûne prescrit qu'il ne soit fait qu'un repas par jour ; mais elle ne défend pas de prendre un peu de nourriture matin et soir, en observant toutefois la coutume approuvée des lieux, relativement à la quantité et à la qualité des aliments. » (Canon 1251 Code de droit Canonique de  1917)

Articles les plus consultés