dimanche 21 décembre 2014

Rappel

Horaires et lieux des messes de Noël 

A Perpignan : 


  • A l'église Saint-Jacques :
le 24 décembre : veillée de Noël suivie de la messe de minuit à 23h00

  •  A l'église Saint-Matthieu :
le 25 décembre : 
Messe Basse de l'Aurore à 9h30
Messe du jour à 11h00

A Narbonne : 
  • A l'église Saint-Sébastien :
le 24 décembre : 
Veillée de Noël suivie de la messe de la nuit à 23h00

le 25 décembre : 
Messe de l'Aurore à 09h00


mardi 2 décembre 2014

Editorial Décembre

es quatre semaines de l’Avent constituent la préparation adéquate à la grande fête de la Nativité de Notre-Seigneur. Beaucoup de nos contemporains, hélas ! vivront ces quatre semaines exclusivement au travers des soucis divers et variés, et notamment dans l’organisation matérielle de cette fête. Les calendriers de l’Avent, qui font recette en cette période, ne représenteront pour beaucoup

Récollection

Récollection de l’Avent

Le samedi 6 décembre 2014,
De 10h30 à 17h00
au Château Las Collas à Thuir,
chez Monsieur et Madame Jacques Bailbé.
 
    par Monsieur l’abbé Nicolas Bonechi,

    sur le thème :

FÊTE DE L’IMMACULÉE CONCEPTION

FÊTE DE L’IMMACULÉE CONCEPTION 

À SAINT-MATTHIEU

Procession en l’honneur de Notre Dame, de l’église Saint-Matthieu à la porte Notre-Dame, le Lundi 8 décembre après la messe chantée.


Durant la neuvaine préparatoire, du dimanche 30/XI au dimanche 07/XII, il est recommandé de se confesser et de communier le 8 décembre. Durant les neuf jours de préparation, il faut réciter chaque jour une dizaine de chapelet, suivie de trois fois l’invocation : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. » Voici le texte de la Neuvaine :

« Très Sainte Vierge Marie, nous croyons qu’à la fin de votre vie terrestre, vous avez été élevée corps et âme au Ciel, parce que vous êtes la Mère de Dieu, Immaculée. La Très Sainte Trinité vous a couronnée Reine de l’univers, et avec tous

NEUVAINE DE NOËL

NEUVAINE DE NOËL & BÉNÉDICTION DES ENFANTS-JÉSUS

Du mardi 16 au mercredi 24 décembre, la neuvaine de préparation à la Nativité de Notre-Seigneur sera célébrée à l’église Saint-Matthieu : chants de l’Avent, méditations de saint Alphonse de Liguori et

Du R. P. Jean-Baptiste Avrillon,

Extraits de « Conduite pour passer saintement le temps de l’Avent », 1732.

        On est fort quand on marche à la faveur de la lumière qui vient de Dieu, et que par conséquent on est bien faible quand on marche dans les ténèbres, ou qu'on n'est guidé que par ses propres lumières, qui n'ont rien de sûr ni de solide. « Revêtons-nous, dit saint Paul, des armes de la lumière ». La lumière est

vendredi 7 novembre 2014

Editorial Novembre

            Depuis le 18 octobre, en la fête de Saint Luc, le Saint-Père a donné à notre diocèse de Perpignan-Elne un nouvel évêque en la personne de son Excellence Monseigneur Norbert Turini qui fut jusque-là évêque de Cahors. Nous avons prié pendant de longs mois les saints patrons de ce diocèse pour qu’ils demandent, pour nous, à Dieu un saint évêque. Ayons maintenant à cœur de prier pour notre nouvel évêque afin de le soutenir dans cette tâche que Dieu lui a confiée : charge d’enseignement de la Foi, de sanctification de

Commémoration des défunts

Commémoration des défunts du 2 novembre.


        On sait que l'institution d'une Commémoraison de tous les fidèles défunts, le 2 novembre, remonte à saint Odilon, abbé de Cluny de 994 à 1049. Longtemps avant Odilon, de nombreux monastères et plusieurs églises consacrèrent un jour de l'année à la commémoraison de leurs défunts; on le voit par les martyrologes, les nécrologes, les coutumiers. Udalric, dans ses Us et coutumes de Cluny, note que le lundi qui suit la Trinité, les monastères rattachés à Cluny commémorent leurs défunts. Mais c'étaient là des commémoraisons réservées aux morts du monastère ou de la famille religieuse, ou aux bienfaiteurs,

jeudi 2 octobre 2014

Editorial d' Octobre



Saint Jean Bosco, à la suite d'un songe, expliqua aux jeunes gens dont il avait la charge que le bateau de l'Eglise, piloté par le Pape, ne pouvait être sauvé dans la bataille qui fait rage que lorsque ce bateau serait bien amarré aux deux colonnes de la Sainte Eucharistie et de la Sainte Vierge Marie.

        Cette vision de Saint Jean Bosco peut être utile à notre communauté comme à chacune de nos âmes. Dans cette bataille qui fait rage et qui se répand même au sein de l'Eglise de Dieu, si nous voulons être sauvés,

Le Rosaire

Le Rosaire et le Petit Office
Saint Alphonse-Marie de Liguori
(1696-1787)
 Notre-dame du Rosaire, Lourdes

        Personne n'ignore que la dévotion du Rosaire fut révélée à saint Dominique par la divine Mère elle-même. Désolé du grand mal que l'hérésie des Albigeois causait de son temps à l'Eglise, le saint s'en lamentait aux pieds de la céleste Souveraine, quand elle lui dit : "Cette terre restera stérile jusqu'à ce que la pluie y tombe." Dominique comprit que

jeudi 18 septembre 2014

Pèlerinage de Rentrée

Pèlerinage de Rentrée
A l’ermitage Notre-Dame de Vie
Argelès-sur-Mer


« En Lui nous vivons, nous avons le mouvement et l’être. »
(Act. XVII, 28)


Rendez-vous à 10h30 au parking
puis montée vers l’ermitage.


Messe du samedi des Quatre-Temps de Septembre
A 11h00 à l’ermitage

Pique-nique tiré du sac

Topo et chapelet


Prière de fin à 16h30

lundi 8 septembre 2014

Photos départ abbé de Labarre

Les photos de cette belle journée du 7 septembre où nous avons pu dire au revoir à l'abbé de Labarre qui est parti en Normandie...

Photos du 7 septembre






dimanche 7 septembre 2014

Editorial de septembre



« Sang des martyrs, semence de chrétiens », cet adage nous fait entrevoir que le martyre, même s’il ne doit pas être recherché, ce serait de la présomption, procure par son acte d’Amour de grandes grâces au monde.
       
        Etre martyr, c’est être témoin de l’Amour de Dieu de manière héroïque, puisqu’il s’agit de donner sa vie en témoignage de la Foi. Il nous faut prier pour ceux qui sont exposés au martyre aujourd’hui, dans les pays musulmans ou communistes. Parce qu’ils ne veulent pas renier Jésus-Christ, ils souffrent mille tourments. C’est pourquoi,

dimanche 3 août 2014

Editorial août 2014

         Comme cela a été annoncé en chaire fin juillet, Monsieur l’abbé Roch Perrel va quitter Perpignan après quelques mois parmi nous afin de rejoindre notre maison d’Annecy qui outre un apostolat local à Duingt s’occupe de la prédication de retraites spirituelles.

        Monsieur l’abbé Guilhem de Labarre, après trois ans à

Saint Bernard de Claivaux

Tiré de Saint Bernard de Claivaux
Docteur de l'Eglise
(1090-1153)

« Les 12 Prérogatives de la Bienheureuse Vierge Marie »


        Quel éclat sidéral trouvons-nous donc dans la naissance de Marie ? Elle est de royale extraction, de la race d'Abraham et de la noble lignée de David. Si cela vous paraît insuffisant, ajoutez que, par un privilège accordé en vue de sa sainteté future, cette descendance fut, comme on le sait, l'effet de la volonté divine : bien avant de naître, elle avait été promise à Abraham et à David, préfigurée par des signes mystérieux, et annoncée par les Prophètes, C'est elle que symbolisaient, en effet, la verge d'Aaron qui fleurissait même coupée de sa racine, la toison de Gédéon imbibée de rosée sur une terre sèche, la porte d'Orient, dans la vision d'Ézéchiel, qui ne s'ouvrit jamais à personne. C'est elle encore qu'Isaïe annonçait plus clairement que tous les autres, quand il parlait de la tige qui

lundi 7 juillet 2014

Editorial Juillet



endant tout l’ été un prêtre au moins sera présent à Perpignan, n’ hésitez pas à contacter la maison Saint-Georges en cas de besoin en dehors des heures de présence à l’ église. Les camps, les quelques jours de repos en famille ou les autres activité estivales des prêtres de la maison Saint-Georges imposent un certain roulement.

Bon été à tous, quelles que soient vos activités. Cet été ne pourra être bon que si nous

mercredi 18 juin 2014

Fête-Dieu

Solennité de la Fête-Dieu

DIMANCHE 22 JUIN 2014


10h30 : Grand'Messe de la solennité de la Fête-Dieu 
                et des premières communions à Notre-Dame La Réal.




18h30 : Procession de la Fête-Dieu à Saint-Matthieu.
         
                Apporter des pétales de fleurs


Soyons nombreux à venir rendre un hommage à Notre-Seigneur en Sa Sainte Eucharistie.


"Bénit soit Jésus au très Saint-Sacrement de l'Autel"



jeudi 12 juin 2014

Tragédie à notre maison de Phoenix

L'abbé Joseph Terra est sorti de l'état critique dans lequel il était, ses jours ne sont plus en danger.


La nuit dernière, le presbytère de la Fraternité à Phoenix (Arizona, USA) a été cambriolé. 

Monsieur l’abbé Kenneth Walker, FSSP a été assassiné (il venait d'avoir deux ans de sacerdoce)

et Monsieur l’abbé Joseph Terra se trouve dans un état critique mais stable.

Ayons à coeur de prier pour le repos de l'âme de Monsieur l'abbé Kenneth Walker et pour que Monsieur l'abbé Joseph Terra puisse se remettre.


mercredi 4 juin 2014

Editorial Juin

« Cœur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous, ayez pitié de nous ». Cette invocation tirée des litanies nous rappelle combien la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus est un refuge et une force pour les chrétiens. Il ne s’agit pas seulement d’invoquer la Toute-Puissance Divine, mais de s’adresser à Notre-Seigneur Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai Homme. Lorsque le Divin Maître s’adresse à Sainte Marguerite-Marie en lui présentant son Cœur, Il lui dit « Voici ce Cœur qui a tant aimé les hommes ». Il présente ainsi à la Sainte Visitandine le siège de l’union de l’Amour humain et

Saint Augustin

A l’approche de la fête du Sacré-Cœur,
écoutons saint Augustin commenter l’évangile de saint Jean (Traité CXX, 2)


        Les soldats vinrent donc et ils brisèrent les jambes du premier, puis de l’autre qui avait été crucifié avec lui, mais quand ils arrivèrent à Jésus, comme ils virent qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais l’un des soldats ouvrit son côté avec sa lance et il en sortit aussitôt du sang et de l’eau (Jn 19, 32-34).

        L’évangéliste s’est servi d’un mot soigneusement choisi ; il ne dit pas : il frappa ou il blessa son côté, ou quelque chose d’autre, mais : il ouvrit son côté, pour

mardi 27 mai 2014

Cristeros

                                           Bonne nouvelle 
 le film Cristeros sort au cinéma Méga Castillet à Perpignan le 28 mai 
Tous les jours 2 séances 13h50 et 20h30
Sauf le Vendredi, une seule séance à 20h30
et ce jusqu’à  mardi prochain (au minimum).

mercredi 7 mai 2014

Editorial Mai


« Regina Caeli Laetare, Alleluja », ces premiers mots de la prière traditionnelle à Marie pour le temps pascal, nous poussent à nous réjouir avec la Mère de Dieu, de la Résurrection de Notre-Seigneur Jésus-Christ, gage de notre propre Résurrection.

        Quoi de plus étrange que la joie chrétienne dans le monde moderne ? Nos contemporains ne peuvent qu’être étonnés, comme ce fut le cas des romains voyant les premiers chrétiens aller au martyr avec cette joie de servir Dieu, comme les révolutionnaires qui s’étonnaient des chants des carmélites qui montaient à l’échafaud.

Pèlerinage de Pentecôte


Le Pèlerinage de Pentecôte se fera comme chaque année de Notre-Dame de Paris vers Notre-Dame de Chartres.
Thème : « Au commencement Dieu créa le Ciel et la terre ».

Bienheureuse Vierge Marie

A l’occasion du mois de mai, méditons ces pensées de saint Bernard où la médiation de la Bienheureuse Vierge est mise en si vive lumière.

Considérons plus attentivement encore de quelle affection Dieu a voulu que nous honorions Marie en qui il a placé la plénitude de tous les biens; afin que tout ce que nous avons d'espoir de grâce, de salut, nous le rapportions à celle qui s'est élevée de cette terre au ciel, au milieu des délices.
C'est un jardin de délices sur lequel n'est pas venu une fois seulement le souffle du divin midi ; il y est survenu, il y a soufflé encore, afin d'en faire couler et couler encore les parfums ; c'est-à-dire toutes les richesses de la grâce. Otez ce corps lumineux qui éclaire le monde ; où est le jour ? Otez Marie, cette étoile de la mer, de cette grande et vaste mer, que reste-t-il d’autre que la nuit, l'ombre de la mort, les plus épaisses ténèbres?
Vénérons donc Marie de toute la tendresse de nos cœurs, de toute notre puissance d'affection, de tous nos vœux ; car telle est la volonté de celui qui a voulu que nous ayons tout par Marie. Telle est, dis-je, sa volonté ; mais elle n'a d'autre but que notre intérêt.

jeudi 3 avril 2014

Editorial Avril




e 6 mars, Monseigneur André Marceau, évêque de Perpignan-Elne a été nommé évêque de Nice par le Souverain Pontife. Le siège épiscopal de Perpignan-Elne sera donc bientôt vacant puisque Monseigneur Marceau doit prendre possession de son nouvel évêché au mois de mai. Il s’agit là d’une occasion importante pour chacun des fidèles de ce diocèse de prier Dieu, non seulement pour Monseigneur André Marceau afin qu’il puisse assumer sa nouvelle charge dans la Volonté de Dieu, mais aussi pour que Dieu suscite un nouvel évêque pour

la Nuit Sainte

Extraits du Sermon sur la Nuit Sainte
De Saint Augustin, évêque d’Hippone, docteur de l’Eglise


(…) Cette nuit, comme on le sait, se rattache au jour suivant que nous considérons comme le jour du Seigneur. Il devait évidemment ressusciter de nuit, puisque par sa résurrection il a illuminé nos ténèbres. Ce n'est pas pour rien que, si longtemps à l'avance, lui fut dédié ce chant : « Tu illumineras ma lampe, Seigneur. Mon Dieu, tu illumineras mes ténèbres. » (Ps 17, 29)
(…)
Pourquoi donc, en une fête annuelle, les chrétiens veillent-ils aujourd'hui ? Car c'est maintenant notre plus grande veillée et on ne pense à aucune autre célébration d'anniversaire, quand on s'interroge avec impatience en disant : « Quand sera la veillée ? - Dans tant de jours, ce sera la veillée. » Comme si, en comparaison de la veillée de ce soir, aucune autre ne devait compter. Pourtant l'apôtre a recommandé à l'Église l'assiduité aux veilles comme aux jeûnes et dit en parlant de lui : « ...souvent dans les jeûnes, souvent dans les veilles... » (2 Cor 11, 27). Mais

jeûne et abstinence

Les règles du jeûne et de l’abstinence.

       Le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint sont les deux derniers jours de jeûne et d’abstinence imposés par l’Eglise. Il serait dommage de ne pas les observer comme il se doit.

        N’oublions pas pour autant que tout le temps de Carême est un temps de pénitence où nous aurons à cœur d’une manière particulière de nous adonner à la prière, de pratiquer des œuvres de piété et de charité, de renoncer à nous-mêmes en remplissant plus fidèlement nos obligations propres et en sachant offrir quelque chose pour nos péchés.

        Il est bon de prendre, dès le premier jour, au moins une résolution pour concrètement vivre ce temps de pénitence.

       «  Sont tenus par la loi de l’abstinence [s’abstenir de viande], les fidèles qui

Photos de la récollection de Carême

Quelques photos pour nous souvenir de cette journée de récollection prêchée par Monsieur l'abbé Roch Perrel qui a su nous permettre d'approfondir et mieux aimer le mystère de la Très Sainte Mère de Dieu !!!

Merci Monsieur l'abbé ! 

De plus, les abbés Maître et de Labarre n'ont pas été en reste avec les enfants.

Cette journée du 29 mars fut une belle journée pour tous.

Récollection de Carême 2014

jeudi 20 mars 2014

Récollection de Carême

Récollection de Carême

Récollection pour Tous


Le Samedi 29 mars 2014,
au Parc Ducup,

 aura lieu la récollection de Carême.



        Cette récollection débutera à 10h00 à la maison Saint Paul, allée des chênes, au Parc Ducup pour se terminer à 17h00.

        Ce sera une occasion de mieux vivre ce temps de Carême.

        Au programme : prédications, messe, confessions et temps de prières silencieuses et en commun.

        Le repas sera pris sur place et servi.

        Participation aux frais : 12 €
 
        Vous pouvez d’ores-et-déjà vous inscrire en remplissant le formulaire ci-dessous accompagné de votre règlement à remettre aux abbés ou à renvoyer à la maison Saint-Georges, 52, rue des ménestrels 66100 Perpignan.
Pour les familles avec enfants, merci de nous en faire part afin que nous puissions prévoir.
---------------------------------------------------------------------------------------------

Nom : ………………………………………………………………..

Prénom(s) : ……………………………………………………………

Désire(nt) participer à la récollection organisée par la Maison Saint-Georges de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre à Perpignan, qui se déroulera le samedi 29 mars 2014 au Parc Ducup.

                                                                       Signature :



Conférence sur la théorie du genre

L' AFC 66 vous invite à la conférence :

" La question du genre et ses enjeux cachés "

    qui sera donnée le lundi 31 mars à 20h30 
 à la Salle des Libertés , 3 rue Edmond Bartissol , à Perpignan ,

par Monsieur Bertrand VERGELY , philosophe .

Mr VERGELY , normalien , agrégé de philosophie , professeur à l' Institut d'Etudes Politiques de Paris (Sciences Po) , est l'auteur de nombreux ouvrages sur les écoles philosophiques et les grands philosophes , et sur la Foi .

lundi 10 mars 2014

Editorial Mars



oici le Carême, le temps de Dieu. En effet, cette quarantaine donnée par l’Eglise est vraiment un temps pour Dieu. Nous n’en délaisserons pas pour autant le monde dans lequel nous vivons et dans lequel nous avons à agir. Mais en cette période, il est utile de nous rappeler que si nous vivons dans le monde, nous ne sommes pas du monde. Si nous agissons dans le monde, ce n’est pas avec les moyens du monde que notre action pourra porter du fruit.

        Le temps du Carême est donc le temps de la Grâce Divine, le

le jeûne

Saint Basile de Césarée

Extraits de sa première homélie sur le jeûne.

        Le jeûne est une faveur ancienne, qui ne vieillit pas, mais qui se renouvelle sans cesse, toujours dans sa pre­mi­è­re vigueur. Croyez-vous que je tire de la Loi l’antiquité du jeû­ne ? Il est plus ancien que la Loi même (…) Le jeûne sert d’ailes à la priè­re pour s’éle­ver en haut et pénétrer jusqu’aux cieux (…)

         Gardez-vous néan­moins de borner l’avantage du jeûne (…) Le jeûne

Saint Joseph

Extraits du sermon de Saint François de Sales pour la Fête de Saint Joseph.

La troisième vertu ou propriété que je remarque en la palme, est la vaillance, la constance, la force, vertu qui s’est trouvée en un degré éminent en notre Saint. (…) La palme montre sa force et sa constance en ce que, plus elle est chargée, plus elle monte en haut; ce qui est tout au contraire non seulement aux autres arbres, mais en toute autre chose, car plus on est chargé et plus on

règles du jeûne et de l’abstinence

Les règles du jeûne et de l’abstinence.

       Le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint sont les deux derniers jours de jeûne et d’abstinence imposés par l’Eglise. Il serait dommage de ne pas les observer comme il se doit.

        N’oublions pas pour autant que tout le temps de Carême est un temps de pénitence où nous aurons à cœur d’une manière particulière de nous adonner à la prière, de pratiquer des œuvres de piété et de charité, de renoncer à nous-mêmes en remplissant plus fidèlement nos obligations propres et en sachant offrir quelque chose pour nos péchés.

        Il est bon de prendre, dès le premier jour, au moins une résolution pour concrètement vivre ce temps de pénitence.

       «  Sont tenus par la loi de l’abstinence [s’abstenir de viande], les fidèles qui ont quatorze ans révolus ; mais sont liés par la loi du jeûne tous les fidèles majeurs jusqu’à la soixantième année commencée. » (Canon 1252)

       L’abstinence est prescrite tous les vendredis de l’année (à moins d’un jour marqué comme solennité)  mais le jeûne et l’abstinence seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint.


        « La loi du jeûne prescrit qu'il ne soit fait qu'un repas par jour ; mais elle ne défend pas de prendre un peu de nourriture matin et soir, en observant toutefois la coutume approuvée des lieux, relativement à la quantité et à la qualité des aliments. » (Canon 1251 Code de droit Canonique de  1917)

mardi 4 février 2014

Editorial Février


 « Faut-il continuer à prier, parler, agir et à se manifester ? » se demandait il y a peu le Cardinal Philippe Barbarin au sujet des lois qui sont votées au mépris de la famille, de la loi naturelle et plus généralement de l’humanité elle-même. « Oui » répondait-il en rappelant la parabole du Bon Samaritain : « je ne peux pas passer mon chemin. »

        Nos gouvernants veulent un changement de société et même plus que cela, ils désirent s’affranchir de la
ADIEU A L’ALLELUIA.
             Dom Pius Parsch, extraits de « l’Année Liturgique », Tome II.

Avec la Septuagésime se produit, dans la liturgie, un changement brusque de sentiments ; c’est alors que disparaît des chants liturgiques un petit motif. Enfants d’un siècle de peu de foi, nous n’en sommes pas frappés ; mais le Moyen-Age croyant ressentait vivement ce changement : l’Alleluia cesse et nous ne l’entendrons plus que dans la nuit de Pâques. A la messe, le Roi divin, qui fait son entrée au moment de l’Évangile, n’est plus salué par le chant solennel de l’Alleluia. De même, les huit Heures de prière du jour ne
Henri-Marie Boudon
1624-1702, grand ar­chi­­dia­cre d’Evreux 
 « L’Amour de Jésus au Très-Saint Sacrement de l’autel », XII.


         Voici que le grand roi Jésus, devant qui tout l'univers n'est pas un point, s'est tellement laissé aller à l'amour des hommes au très-saint sacrement que non content d'y quitter tout, et d'y faire par­­tout un prodige qui n’en a jamais eu de pareil, il souffre tout, il en­dure tout, lui qui est impassible, qui habite au milieu d'une gloi­­re infinie, qui est le sujet des adorations et des respects des puis­­sances des cieux. Il souffre des infidèles blasphémant ce qu'ils igno­­rent, des
Confirmations

        Afin de bien préparer la Confirmation, des séances de catéchisme seront organisées à Saint-Jacques à l’heure des catéchismes habituels.

Récollection :

       

jeudi 9 janvier 2014

Editorial Janvier


‘ Enfant-Dieu est venu à Noël apporter la Paix, « Paix aux hommes de bonne volonté » chantent les anges autour de la crèche. Pourtant, Notre-Seigneur nous dit lui-même : « N’allez pas croire que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive.» Cette phrase, Notre-Seigneur la prononce lors du discours aux douze apôtres qui leur explique la mission confiée.
              Ce paradoxe s’explique par deux visions de la paix. Tout d’abord, la paix mondaine -nous pourrions dire bourgeoise- est la recherche du confort avant tout, faisant passer les efforts et la recherche du bien commun après la conservation d’un certain bien-être, d’un confort personnel. La paix mondaine fait donc fuir les contradictions, les épreuves et peut pousser même à accepter d’aller à l’encontre de convictions fondées qui risqueraient de compromettre ce confort. Les conditions positives ne deviennent donc plus un moyen mais un but.
La véritable paix chrétienne est celle donnée par la grâce de Dieu qui unit intimement l’âme à son Créateur. Cette paix exige parfois d’être en butte à l’incompréhension voire même à des vexations ou des persécutions. Dans cette recherche de la vraie paix, le principal, le fondamental, c’est la recherche intime de Dieu, de la Vérité et non de ce que mon sentiment ou mon confort me dicte.
C’est cette véritable paix que nous devons rechercher, malgré fatigues et contradictions. Bien souvent, nous pouvons être tentés de nous lasser ou même de rechercher un lieu plus confortable, moins exposé à la lutte que le monde ne manque pas de mener contre les chrétiens. Mais la véritable paix de Notre-Seigneur est en nos âmes par la grâce de Dieu et si nous faisons tout pour la garder, si nous prenons les moyens pour la développer et pour en vivre, alors nous aurons le moyen de tenir ferme dans le combat qui fait rage.
O Notre Doux Jésus-Enfant, donnez-nous votre paix afin que nous ne soyons pas troublés, emportés par les difficultés de cette vie ; donnez-nous votre paix pour que nous puissions sans nous lasser être vos disciples dans la recherche de la Vérité et de votre Amour.
En ce début d’année, que l’Enfant-Dieu soit notre guide dans la recherche du Royaume Eternel, lieu du repos et de la joie,

Bonne et sainte nouvelle année 2014 !

Abbé Benoît Maître †
Chapelain
      

Du R. P. Séraphin de Paris :
Extraits du sermon XXIX, pour la fête de l’Epiphanie, publié en 1694.


« Il faut sortir au moins de cœur et d'affection du monde pour en pouvoir jouir, comme les mages sortant de Jérusalem, voient leur étoile. (…) Il était impossible qu’ils n’eussent quelque inquiétude de tout ce qu’ils avait remarqué dans Jérusalem. (…)
Je voudrais bien, mes frères, que vous fussiez tous ca­pa­bles de cette consolation, après avoir été longtemps dans l'aveuglement de vos passions, après vous être trouvés enveloppés dans les ténèbres du mon­­de, Dieu vous fît la grâce de vous communiquer ses divines lumières. Qu'une âme est heureuse, qu'elle a de consolation, quand dégoûtée des faux plaisirs des sens, quand revenue de la mo­de et de la vanité du monde, maîtresse de son cœur et de son esprit, contente de Dieu seul, elle suit la lumière de la raison, conduite par la lumière de la grâce ! Mais pour cela il faut, com­me les mages, être hors de Jérusalem, et aller trouver Dieu dans Beth­léem, qui est une maison de pain, c'est-à-dire qu’il ne faut plus que le cœur ait de l'attache au monde ; mais il doit faire sa nour­riture et son plaisir de la parole Dieu, afin de le posséder sans le perdre jamais ; voilà le bonheur de nos mages. (…)

C’est un grand bonheur que de trouver son Sauveur ; mais cette félicité n'est que pour ceux qui l'ont cherché de la manière qu'il veut qu'on le cherche ; plusieurs ne le cherchent point, ils passent toute leur vie à chercher des richesses, d'autres à chercher des plai­sirs, d'autres à chercher des honneurs, ceux-ci à chercher une créa­ture, et ils ne pensent point à chercher Dieu, c'est pourquoi ils ne le trouveront jamais, et ils en seront privés pendant toute l'éter­­nité ; d'autres le cherchent, mais c'est avec tant d'inconstance et d'inégalité, que s'ils le cherchent un jour, ils sont un mois sans penser à lui, ou c'est avec tant de froideur et de lâcheté qu'ils ne veulent ni quitter le monde, ni renoncer à soi-même, ou c'est avec tant d'intérêt qu'ils ne cherchent Dieu que pour en recevoir des biens temporels ; tous ceux-là sont dans un grand danger de ne le point trouver ; il faut donc le chercher comme nos mages, ils quittent leur pays, ils marchent à grandes journées, ils s'exposent à toutes les fatigues d'un long voyage ; ils demeurent peu de temps dans Jérusalem, ils suivent l'étoile qui les conduit, et ils entrent dans la maison où il demeure. Voulez-vous trouver Dieu ? Que votre cœur sorte du monde, qu'il s'éloigne de la créature, qu'il se sépare de vous-même ; marchez vite, allez avec ferveur malgré toutes les répugnances de la chair et des sens, malgré les oppositions et les railleries du monde ; n'écoutez point cela, que rien ne vous arrête, suivez la lumière de la grâce, laissez-vous conduire aux saintes instructions qu'on vous donne, et vous le trouverez. »